Aimer son hypersensibilité

Avez-vous remarqué comme un défaut peut être le revers d’une qualité et comme une qualité peut être le revers d’un défaut ?

C’est un peu comme deux faces d’une même pièce. Le yin et le yang vit en nous.

hqdefault.jpg

« Votre joie est votre tristesse sans masque » nous dit le poète Khalil Gibran. « Et ce même puit d’où jaillit votre rire fut souvent rempli de vos larmes ».

Si vous saviez le temps que j’ai passé à me sentir honteuse de mon hypersensibilité, de ma réserve, de ma timidité. Pour moi, cela ne représentait qu’un handicap, un frein, un obstacle à mon épanouissement.

J’ai même cru qu’il fallait que je m’affranchisse de cette fragilité pour devenir enfin confiante, forte, assurée!

J’ai alors tout mis en œuvre pour me dépasser.

L’ironie du sort est finalement touchante :

C’est en voulant vaincre ce que je croyais être une « faiblesse », que j’ai appris à l’aimer..

Sur ce chemin du développement personnel/spirituel, j’ai compris qu’il était bon de s’accepter exactement comme on était. J’ai alors réalisé que cette hypersensibilité que je traînais comme un lourd fardeau, était aussi et surtout mon plus grand et délicieux cadeau.

Ce sont mes fragilités qui m’ont porté jusqu’ici et qui me permettent chaque jour de m’émerveiller de la vie, d’un bébé qui sourit.. .✨

C’est cette même sensibilité qui me donne envie de créer, de m’extasier à la vue d’une fleur qui s’ouvre ou d’être terriblement touchée par un sourire saisi à la dérobée, au coin d’une rue…💫

Aujourd’hui, je rends grâce à la sensibilité, qui fait se sentir tellement Vivant..

Et je vous invite à fêter, vous aussi, ce que vous considérez être vos faiblesses et à les embrasser.

Faites-en un Trésor.

child-1152068_960_720